ARCHITECTURE

Le projet d’architecture du futur Centre de Développement Durable des Alpes d’un coût de réalisation de 19.5 millions de francs est conçu de telle sorte que son impact sur la nature et le paysage soit le plus faible possible. Il s’intègre parfaitement dans le site mis à disposition par la commune d’Arbaz avec des formes architecturales qui prennent en compte les fonctions bioclimatiques. Le bâtiment principal aura une hauteur inférieure à la cime des arbres avec des toitures végétalisées, des façades équipées d’un revêtement en bois vers l’extérieur et d’un revêtement minéral vers l’intérieur et les jardins. Les bâtiments seront autonomes en énergie et en eau.

L’étendue du site offre la possibilité d’interpréter les éléments du programme en les répartissant en bâtiments distincts selon les activités et les relations que celles-ci entretiennent entre elles. Cette approche offre l’avantage de diminuer de manière substantielle la hauteur du bâti : deux volumes de, respectivement, un et deux niveaux, reliés par des espaces de services.

Dans cette configuration, le jardin didactique s’exprimera comme l’élément majeur du concept avec un jardin à la française au cœur du bâti et un jardin à l’anglaise offrant une transition entre la nature et le bâti. L’accès public sera maintenu sur l’arête de Crèhapalô offrant une vue panoramique sur tout le Valais central.

Ce projet a été développé par la communauté d’architectes Serge Aymon EAAL & John Chabbey EPFL/FAS – Tous droits réservés © 2019


Télécharger le dossier (pdf) :
Dossier d’architecture CDDA_Serge Aymon & John Chabbey_2019